17 janv. 2009

Portrait Google : le Tigre ne connait pas la pitié d'un chaton




Mario Asselin ce matin m'a fait part d'une vague sur la Toile, vague que je n'avais pas vue malgré tous les gigaoctets qu'elle occupe présentement. 2 510 000 hits Google en 8 jours, c'est pas pire! (Et encore là ça ne couvre pas les Tweets et les autres parties du Web Invisible...!)



Mais c'est de quoi je parles, mautadit? s Je vous l'ai pas encore dit... je parle de l'article qu'a publié le magazine mensuel français Le Tigre(Site officiel), sorti de la plume et des recherches du journaliste et directeur de celui-ci, Raphaël Meltz : le premier portrait Google du Tigre. Bon, comme spécifié plus haut, il y a déjà beaucoup de blogue et de forums et de site d'actualités qui ont relaté la publication... seulement, rien de bien profond. J'essaierai de faire mieux qu'eux tous.

Le portrait Google...


Oui, une nouvelle rubrique qui a de facto été créée lors de la publication de l'article choc. Le principe est fort simple : on choisit une personne au hasard sur Internet à partir d'un blogue, d'une image, d'un compte utilisateur, etc. et on cherche tout ce qu'on peut sur cette personne jusqu'à en trouver sa biographie, son identité dans la vraie vie, sa famille, ses coordonnées... Et après le plus beau de tout ça c'est qu'on publie le tout en version papier (7000 exemplaires uniquement en kiosque et en librairies sans les livraisons) et en version Web (979 500 vues aujourd'hui). C'est joyeux, hein?

Tout le monde fait ça : on trouve un nom sur Internet et on va le googler. Ainsi j'ai trouvé le courriel personnel de mon enseignant, que le wikipédien Meodudlye était en fait un docteur physicien astronome à l'observatoire de Las Cumbres, que le propriétaire d'un restaurant dans le Vieux-Québec est un prédateur sexuel visé par l'opération Scorpions... Les employeurs aussi font ça, tout le monde le dit et j'en ai eu la preuve cet été.

Aussi, comme précisé dans l'article, il s'agit du «premier» portrait Google... Il y en aura d'autres, quoi qu'en pensent les internautes. Qui sera la prochain élu... vous?



Et Marc, il sait tout ça?


Oh oui, trois semaines après la publication alors qu'une collègue est venu lui demander s'il était vraiment né le 5 décembre. Là il l'a appris beaucoup après, mais imaginez-vous s'il avait été abonné au mensuel : il se lève le matin, voit qu'il a reçu Le Tigre alors renie son journal et commence à lire le magazine... et dès le premier paragraphe il se rend compte que le texte lui est adressé!! Le simple «Bon annniversaire, Marc.» aurait suffit à donner une psychose et rendre paranoïaque à vie la plupart des gens normaux.

Après lecture de son article, Marc a envoyé un courriel à Raphaël que vous pouvez lire en cliquant ici. La réponse de Raphaël vint le même jour, que vous pouvez lire en cliquant ici.

Ce que j'en pense...


Je ne suis aucunement surpris de tout ce qui est ressorti de tout ça. Les faits sont les faits, la polémique entourant généralement ceux-ci c'est autre chose. Big Brother est là, on le sait. En utilisant Internet, je ne crois pas que quelqu'un puisse ne pas être conscient des conditions qu'il accepte. Oui, je parle bien de «conditions» car «risques» (mot qui revient souvent dans plusieurs blogues qui abordent ce sujet) me fait lever le coeur, comme si Internet était un feu dans lequel on jouerait. La réalité est toute autre, franchement.

La seule et unique chose qui me surprend, c'est le fait que le journaliste Raphaël Meltz ait publié ça. S'acharner Se pencher autant sur un individu et exposer sa vie, bien qu'anodine, aux autres je trouve ça freak... Le plus dur pour moi dans tout ce que ce journaliste (que j'apprécie beaucoup dans sa manière d'écrire, que ce soit ses livres ou ses actualités) a écrit c'est quand il a déclaré à Marc «Je préfère te prévenir : ce sera violemment impudique, à l’opposé de tout ce qu’on défend dans Le Tigre. Mais c’est pour la bonne cause ; et puis, après tout, c’est de ta faute : tu n’avais qu’à faire attention». Messemble que ça ne cadre pas avec la job de journaliste neutre et impartial. Quoi que, théoriquement, il était correct.

Ma prochaine note sera surement dans un peu longtemps, à peu près l'intervalle qui distance cette note de la précédente. Désolé aux lecteurs(?), je me démène dans pleins d'affaires en même temps et je dois délaisser mon blogue que pourtant j'adore. Mon prochain billet, dans le même ordre d'idée, aura comme sujet les informations laissées sur le Net par les internautes et récoltées par on ne sait qui.


3 commentaires:

azuldelmar a dit...

Bonjour Félix, comment vas-tu? Je t'ai taggé sur azuldelmar pour parler sur l'optimisme. Es-tu prêt? Bon w-e. Bisous.

Mike_LD a dit...

J'aime bien la photo en fin de note. Ça me rappelle du temps qu'on était au CTREQ et que je l'avais prise avec ma webcam.

En tout cas, c'est un très bon article que tu as là. Bien écrit, concis... et surtout, c'est un article qui nous concerne tous, même ceux qui n'utilisent pas l'internet. Car nous ne sommes pas les seuls capables de publier des informations sur notre personne. N'importe qui ayant de l'information sur nous peut le faire, que ça nous plaise ou non.

Sur une tout autre note, je crois comprendre, par ces quelques mots: "je me démène dans pleins d'affaires en même temps", que tu es très occupé ces temps-ci. Je vais considérer cela comme un empêchement de travailler sur le guide. Cependant, dès que tu le pourras, il faudra se rencontrer pour finaliser tout ça.

Je n'annule pas l'ultimatum, mais disons que je t'accorde un sursis. En tout cas, jusqu'à ce qu'on se reparle, ne te fais pas de soucis, on va trouver un moyen d'arranger tout ça.

Anonyme a dit...

HORRIBLE

Pas ton article (excellent btw), mais ce qu'on peut laisser comme renseignement sur le Net. Pauvre Marc.

Finalement les détectives privés sont inutiles maintenant.

Google veille, et avec Big Brother derrière l'écran, rien ne l'arrête.