1 août 2009

Cyberpresse et le respect des droits d'auteur

Choquant. Du moins pour quelqu'un qui travaille un tant soit peu avec les licences, comme moi qui suis sur Linux, qui travaille sur Wikipédia et qui bidouille un peu en programmation.

Que penseriez-vous de Cyberpresse.ca si il y figurait un texte qui, disons, vient tout droit de votre plume et que, en en-tête de page, Cyberpresse proclamait que le texte est d'un de ses journalistes. C'est grave, non? Ça vous choquerait autant que moi? Même si à l'école on nous apprend que le plagiat c'est mal, pas besoins de l'école pour le savoir. C'est du gros bon sens et du respect des vrais auteurs et du lecteur...

En réalité, il semble que Cyberpresse aie fait ça, mais avec une petite nuance : il ne s'agit pas d'un texte volé, mais d'une plateforme de blogue utilisée en violant la licence des droits d'auteurs de ladite plateforme. Le blogueur Jonathan Boyer, ce matin expose le problème. C'est que Cyberpresse semble utiliser Wordpress, la très utilisée plateforme de publication web, qui est sous licence libre GNU-GPL. Avec la GPL, il faut toutefois ne pas cacher qu'on utilise tel logiciel (genre écrire en bas de page « Wordpress », c'est bien), ne pas s'approprier les droits d'auteurs du logiciel (ce qui est GNU GPL reste GNU GPL!), etc.

Le fait est que Cyberpresse, dans sa page de Conditions d'utilisation (pouah, juste le nom de cette page me donne mal au coeur!), écrit carrément que :
Tous les logiciels intégrés dans le Site web et dans les Fonctionnalités ou qui s’y trouvent, y compris, notamment tout type de code machine, dont l’ensemble des fichiers et/ou images contenus ou générés par ces logiciels est protégé par le droit d’auteur et peut être protégé par d’autres droits. Tous ces logiciels appartiennent à Cyberpresse, à ses compagnies affiliées ou à ses concédants de licence.


Du coup, Cyberpresse s'approprie les droits d'auteur de Wordpress, alors que celui-ci est libre? Ouain... solidement poche. Je vais envoyer un courriel au webmestre et aux dirigeants de Gesca. D'ici trois semaines, si rien n'a changé, je vais le déclarer au GPL violations Project. Tsé faut pas les lapider, juste leur faire remarquer leur erreur grave. Après avertissement, on verra :-)

2 commentaires:

Michel Monette a dit...

La lapidation est interdite au Québec. J'ai pour ma part signaler la chose à Bruno Guglielminetti @RC_CarnetTechno mais Radio-Canada et Cyberpresse sont main dans la main. On verra bien.

Theplayer131 a dit...

Cela doit sûrement être une erreur plutôt qu'un choix, étant donné qu'ils ne comptent pas se servir de WordPress pour la vente ou pour la distribution...

En tout cas, merci d'avoir amené cela à mon attention!