2009-09-20

Membre du club des pas pire bien cités...

Je viens de lire Membre du club des bien cités par Mario Asselin.

Tout ça pour dire que Taïeb Moalla a choisi d’insister sur ce qui frappe le plus fort, en terme de prise de conscience. C’est probablement la meilleure chose à faire dans ce dossier qui paraît dans un journal du type de celui qu’est le Journal de Québec. (Mario Asselin)


C'est clair, et je crois qu'on en est tous conscients... du moins, ceux qui ont déjà eu une part dans un dossier de ce quotidien.

Personnellement, je suis assez content aussi de comment j'apparais à date dans les articles... sauf une phrase.

Comme Mario, je crois que j'ai dit quelque chose qui ne fera vraiment pas l'unanimité, quelque chose quelque peu trollesque : la génération C est constituée majoritairement de lambdas. C'est totalement ce que je pense et je sais que ça vient un peu défaire le message que les médias et différents intervenants dans le domaine veulent envoyer.

Ce que les jeunes gens de 15 ans font surtout, c’est chatter sur MSN, aller sur YouTube, envoyer des courriels et faire du Facebook. Ce n’est pas assez pour qu’ils soient considérés comme la génération Internet, prétend-il. Ils n’actualisent pas Wikipédia, possèdent rarement des blogs, ne sont pas vraiment sur Twitter et ne participent pas tant que ça au développement de contenus en ligne. Ce sont des utilisateurs lambdas.


Oui j'ai dit ça. Mais ça conclue en disant :

Ils ne connaissent aucun langage de programmation et n’utilisent pas Linux.


Ça, par contre, j'ai un gros doute. Je trouve que ça sonne comme un reproche et je trouve ça moche... ai-je dit ça comme ça? Faudrait voir sur l'enregistreuse ^^ Mais je tiens à dire ici que ce n'est pas un reproche envers les gens de mon âge. Qui serais-je pour dire que connaitre Java, C ou PHP est un nécessaire pour la Génération C? Et qui serais-je pour oser dire que Linux est requis dans la culture de la Génération Net? Non non :-P Je me donne souvent le droit de rire de mes amis qui me parlent de bogues sur leur ordi autant que je me fais un devoir de leur apprendre en quoi Linux est mieux, mais s'ils restent sur Windows ils n'en sont pas plus crasse dans ma tête.

En fait ce que je veux dire c'est que dans n'importe quelle époques il y en a des plus crinqués que d'autres. En 1950 alors que l'informatique n'existait soi-disament pas, je m'excuse mais ils étaient une gang à être les deux pieds là-dedans, plus poussés que jamais dans ce qui touche la transmission par paquets et le silicium. Et de nos jours c'est pareil : alors que l'informatique est partout, seulement quelques plus crinqués (oké il y en a plus qu'en 1950, mais en pourcentage ça reste peu!) poussent plus loin que les lambdries, soit en utilisant des services en ligne moins connus, soit en travaillant avec des programmes alternatifs, soit en bidouillant dans des codes, soit en éditant beaucoup de contenu en ligne, etc.

Au fait, j'adore le dossier :-) Bravo Taïeb!

1 commentaire:

sys6x a dit...

imo, ceux qui codent et connaissent Linux stune classe à part...des power users? geeks? le terme est un peu fort

chose sure, c'est des passionnés, ce qui les distingue des "utilisateurs" lambda et codes 18...

btw c'était mentionné quy avait de la censure à Rochebelle sur le net..wtf!? Juste du blocage de site style Youtube et fb? ou plus... tk ca se contourne ;)