22 sept. 2009

Réfléxion à la Pennac

Le métier de prof, c'est de vendre de la culture à des clients qui cultivent l'illusion de ne pas en vouloir.
- Daniel Pennac


Je crois que cette phrase est juste, parce que le métier d'enseignant est bel et bien ceci : vendre, promouvoir, mousser l'information et la rendre attrayante pour que les élèves en veulent bien; les élèves, qui sont décrits ici comme des clients, ne commenteront que très rarement en bien les enseignements qu'ils reçoivent mais, comme s'ils étaient d'exigeants clients, ne se gêneront pas pour chialer et critiquer (moi le premier, bien que j'apprécie quand-même plus que la plupart!); le message que les écoliers semblent envoyer au reste du monde, c'est qu'ils ne sont pas intéressés aux cours vu qu'ils sont forcés d'y aller, or ce message est, selon-moi, en partie promu par les médias et les jeunes embarquent dans ce stéréotype de société.

2 commentaires:

Marc-André Caron a dit...

Étant enseignant, je ne dirais pas que je vends la culture, mais plutôt que je la donne, c'est gratuit. Et comme tout ce qui est gratuit, on s'en méfie, on pense que ça n'a pas de valeur. Au cégep et à l'université, certaines personnes changent d'avis. :-)

Vince a dit...

Salut Félix je me suis reparti mon blog alors si tu veux vient faire un tour.